Magazine
Magazine
Accueil > Magazine > La Clusaz > Interview de Jean-Yves Remy

Interview de Jean-Yves Remy

Ce fut l'un des évènements de l'été dans le monde des exploitants de stations de ski : la société Labellemontagne a repris la concession d'exploitation du domaine skiable du Manigod.

Son PDG, Jean-Yves Remy, évoque avec nous l'implantation de sa société dans les Aravis et les projets associés.

 

      
 

Labellemontagne dans les Aravis

separation/

laStationdeSki.com
Le domaine skiable de Manigod rejoint cet hiver le groupe LaBelleMontagne. Qu’est ce qui vous a incité à venir dans les Aravis ?

Jean-Yves Remy
Nous avons souhaité poursuivre notre développement et renforcer notre implantation en Haute Savoie, un secteur ou nous n’étions présents que par l'intermédiaire de Praz Sur Arly.

Nous nous sommes donc tout naturellement intéressés à l’appel d’offre pour la reprise de l’exploitation du Manigod. Le cadre de la station, l’environnement, le contexte général nous a tout de suite paru correspondre à ce que nous recherchions : une station familiale reliée à un grand domaine. Manigod correspond parfaitement à notre typologie de produit Labellemontagne, à savoir une station tournée vers les familles.

Au-delà de ce premier point, l’appel d’offre comprenait un plan de développement intéressant et la collectivité recherchait un vrai partenaire, ce qui correspond tout à fait à notre manière de fonctionner chez Labellemontagne. Tout était cohérent vis-à-vis de notre état d’esprit et de notre marque.

 

laStationdeSki.com
Quelles seront les conséquences directes de cette reprise lors de la saison 2012-13 ?

Jean-Yves Remy
Pour cette première saison les effets concrets seront assez peu visibles. La différence sera surtout organisationnelle dans la mesure où il y avait auparavant deux exploitants sur le domaine. Le fait d’avoir ces deux entités marquait une vraie rupture dans l’organisation des pistes, de la signalétique et de la billetterie. Nous allons donc essayer d’effacer au plus vite cette notion de dualité pour que le client ressente bien qu’il est dans un seul domaine skiable homogène et intégré.

Le fait qu’il n’y ait plus qu’une seule entreprise sera également salutaire en termes de gestion avec une seule direction pour tous les employés. Néanmoins les vraies évolutions apparaîtront lorsque nous engagerons notre programme d’investissement.

Les investissements à venir

separation/

laStationdeSki.com
Un 1er téléporté devrait voir le jour durant l’été 2013, pouvez nous en dire davantage sur ce projet ?

Jean-Yves Remy
Dans le cahier des charges de la concession, la collectivité avait planifié un premier programme d’investissement pour 2013. Sauf problème administratif, mais nous n’avons aujourd’hui pas d’inquiétude à ce sujet, nous réaliserons effectivement ce téléporté.

Il s’agira d’un télésiège 4 places pinces fixes. Il remplacera les 2 téléskis des Cabeaux. Il y aura quelques petites variantes (déplacement de la gare d’arrivée) toujours en rapport avec notre objectif d’obtenir un seul domaine homogène.

Pour accompagner ce premier investissement, il y aura par ailleurs la réalisation d’une installation de neige de culture. Plus exactement il s’agira de l’extension de l’installation existante de Merdassier qui basculera sur Croix Fry pour en équiper sa piste principale.

Pour proposer une offre commerciale complémentaire, nous allons également réaliser un réseau de pistes éclairées tant sur Merdassier que sur Croix Fry.

Nous sommes d’or et déjà à la manoeuvre pour entamer les travaux dès la fin de l’hiver prochain et offrir ces nouveautés aux vacanciers pour la saison 2013-14.

 

 

laStationdeSki.com
Sur la durée de la concession, 2 autres télésièges ont également été évoqués. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Jean-Yves Remy
Effectivement, même si dans le cahier des charges de la concession il s’agit surtout de principes et d’enveloppes financières, nous connaissons déjà de notre côté les grandes orientations que nous suivrons, même si évidemment les projets pourront évoluer d’ici là.

Le premier (dans le dossier, pas forcément dans l’ordre de réalisation), concerne le remplacement du télésiège de Croix Fry par un autre télésiège.

Le second serait un nouvel appareil côté Merdassier (Choucas), avec une gare de départ plus en aval que les téléskis actuels. Ces deux télésièges auront pour objectif d’améliorer la liaison avec le domaine de la Clusaz.

Pour le remplacement du télésiège de Croix Fry, le départ de l’appareil sera à étudier en relation avec les exploitants de la Clusaz pour une arrivée sur la partie haute du domaine du Manigod. Nous prévoyons également la réalisation de différents ouvrages sur la route du col de Croix Fry pour éviter que cette dernière ne coupe le domaine skiable.

De manière générale, ces 3 futurs télésièges doivent répondre à un certains nombres d’objectifs :

- améliorer la circulation des flux skieurs
- réorganiser les portes d’entrées du domaine (la route et les parkings forment une barrière qu’il faudra supprimer).
- améliorer les liaisons avec la Clusaz

Notre philosophie sera de réaliser ces investissements de manière coordonnée et après avoir échangé avec le voisin de la Clusaz sur le sujet. Notre objectif commercial est que ces liaisons soient parties intégrantes du domaine skiable. Le client devra pouvoir passer d’un domaine à l’autre sans avoir le sentiment d’être en transit.

 

laStationdeSki.com
Avez-vous une échéance pour la réalisation des 2 derniers téléportés évoqués ?

Jean-Yves Remy
Nous avons des dates butoirs puisqu’il s’agit d’un engagement ferme envers la collectivité. Contractuellement le premier téléporté devrait se réaliser entre 2019 et 2024, le second 6 ans après.

Le contexte local

separation/

laStationdeSki.com
Le caractère familial et tranquille du Manigod est également assuré par le tarif attractif des forfaits de ski. Les investissements annoncés vont-ils provoquer des changements dans ce domaine ?

Jean-Yves Remy
Il n’y aura pas de modification fondamentale. Les adaptations que nous pourrions imaginer (même s’il n’y aura rien pour cette année) seraient que progressivement on ne retrouve les produits individuels de Croix Fry et de Merdassier que sur des offres spécifiques correspondant à un ski d’initiation, une sorte de mini-domaine s’inscrivant dans une pratique pédagogique du ski. Le produit de base serait alors le forfait Manigod.

Cette orientation s’imposera d’autant plus que cet ensemble sera plus homogène. Le skieur n’imaginera pas une limite physique entre Merdassier et Croix Fry. On ne parlera plus que du domaine de Manigod.

Tout cela reste évidemment à discuter avec les écoles de ski et les différents partenaires de la station. L’évolution tarifaire de manière plus globale suivra la moyenne de la profession, il n’y a pas à imaginer de saut particulier.

 

 

 

 

laStationdeSki.com
Avez-vous prévu, en partenariat avec les mairies concernées, la réalisation de nouveaux lits touristiques ?

Jean-Yves Remy
N’étant pas opérateur en la matière nous ne sommes pas directement impliqués. Bien entendu si collectivité a des projets, et je crois qu’elle en a car elle a inscrit plusieurs zones touristiques dans son PLU et négocie avec des promoteurs, nous les accompagnerons.

Nous pouvons être amenés à gérer occasionnellement des lits touristiques. C’est le cas dans la plupart des stations ou nous sommes. Si l’opportunité se présente sur Manigod, nous proposerions évidemment de commercialiser ces lits sans avoir pour autant d’activité de promotion immobilière.

 

laStationdeSki.com
Quel est votre point de vue sur une éventuelle liaison entre les domaines de la Clusaz / Manigod et du Grand Bornand ?

Jean-Yves Remy
D’une manière générale la liaison entre les domaines est une vraie valeur ajoutée. Nous l’avons connu de notre côté dans le Val d’Arly ou nous avons effectivement amélioré les liaisons avec l’Espace Diamant.

Maintenant je ne connais pas précisément le dossier concernant la Clusaz et le Grand Bornand donc je ne souhaite pas me prononcer sur la faisabilité technique et économique de cette dernière.

 

laStationdeSki.com
Mais vous semblez portez un regard plutôt bienveillant sur le sujet

Jean-Yves Remy
Quand les projets ne sont pas des usines à gaz, tant économiquement et écologiquement, je suis bien entendu favorable à ce genre d’initiative.

Le développement de Labellemontagne

separation/

laStationdeSki.com
Le Manigod est le dixième domaine skiable dont vous allez assurer la gestion. Est-ce indispensable à vos yeux que le groupe Labellemontagne continue à grandir ?

Jean-Yves Remy
Nous pourrions effectivement être candidat pour devenir délégataire dans d’autres domaines skiables. Tout simplement car ce développement s’inscrit dans le projet du groupe d’avoir une marque, Labellemontagne, qui soit reconnue auprès du grand public sur le marché des stations de ski Françaises.

Pour développer cette marque nous devons atteindre un seuil critique. Aujourd’hui nous considérons que nous sommes encore un peu petit. Grandir encore nous permettait d’avoir une meilleure visibilité et de déployer des moyens financiers pour assurer la promotion de la marque.

Sur le fond, le projet Labellemontagne est avant tout au service des différentes stations. Les domaines dans lesquels nous nous trouvons ont souvent un déficit de notoriété, ce sont plutôt des petites unités.

L’idée est que le groupe, sans venir bien entendu effacer la marque porteuse qu’est le nom de la station, vienne apporter une notoriété complémentaire permettant à la station d’atteindre une capacité de communication qu’elle n’aurait pas eue en étant isolée.

A l’époque où nous réalisions 40 millions d’Euros de chiffre d’affaire, nous avions déclaré espérer doubler ce chiffre. Aujourd’hui nous sommes à 65 millions d’Euros.

Il y a encore à grossir un peu afin de nous donner les moyens de notre politique et faire connaître notre marque Labellemontagne.

 

 

Entretien réalisé le 28/09/2012.
Nous tenons à remercier la société Labellemontagne et son PDG M. Jean-Yves Remy pour leur sympathie et leur disponibilité.
Nous remercions également Guillaume et Loic (Ski-Aravis.com) qui nous ont aidé à préparer cet entretien.

 

 

0 commentaire(s) | Ajoutez le votre
      

 

Aucun commentaire actuellement. Laissez le votre !

Retour
Haut
de page