Evènements | 05/04/2016    
Derby de la Meije, on y a cru jusqu’au bout
Magazine
Magazine
Accueil > Magazine > Evènements > Derby de la Meije, on y a cru jusqu’au bout
Par Antoine

Pour la première fois en 28 ans, le derby de la Meije a été annulé. On y a cru jusqu’au dernier moment mais vu les conditions météo, c’était une sage décision.

Vendredi 1er Avril 2016, briefing sécu, morceaux choisis :

« Pour ceux qui ont l’habitude de sauter dans la zone interdite à droite de la moraine, faites gaffe cette année il y a plein de cailloux. Mais vous avez sûrement repéré aujourd’hui… »

« On a également des gros blocs qui sont tombés sur le parcours durant l’été. Ce sont les seuls balisés. »

« Enfin en bas pour ceux qui veulent passer à droite, il y a eu une chute de séracs la semaine dernière et il y a donc plein de blocs de glace cachés sous la neige. »


La Grave - La Meije, une station « montagne » où chacun doit prendre ses responsabilités et il en est de même durant le Derby. Après tout, c’est peut-être ça le meilleur gage de sécurité?


Une belle brochette de cônes de chantier !

Par cinq, toutes les minutes.

Le principe de la course est simple : une ligne de départ au sommet du Dôme de la Lauze et une ligne d’arrivée 2000m plus bas en fonction de l’enneigement. Les concurrents s’élancent par vague de 5 à 10 toutes les minutes et sont chronométrés grâce à une puce. Les meilleurs mettent moins de 5 minutes (!!!) quand ceux venus pour le fun avec déguisements et engins spéciaux rejoignent la ligne en 1h30 à 2h.


Ambiance détendue malgré la tempête

Pas d’hélico, pas de Derby

L’information avait été donnée durant le briefing, si l’hélicoptère assurant la sécurité ne peut pas décoller, la compétition ne pourra pas avoir lieu. Les organisateurs ont essayé de s’adapter au vent violent en descendant la ligne de départ à 3200m mais la visibilité parfois nulle interdisait tout intervention depuis les airs.

L’annulation de la compétition a finalement été annoncée alors que la plupart des skieurs étaient arrivés en haut du télécabine. Chacun est donc descendu tranquillement par les vallons histoire de ne pas perdre la journée.


Pas facile de racler les skis dans la tempête


La déception aura été de courte durée et la fête a rapidement repris le dessus. Tout le monde a accepté cette décision puisque les conditions météo n’y étaient pas.


Descente « tranquille » dans les vallons


Pour couronner le tout, la station de la Grave a annoncé quelques jours après le derby qu’elle offrait le forfait à tous les participants jusqu’à la fin de la saison. De quoi vite oublier que la compétition n’a pas eu lieu cette année !


0 commentaire(s) | Ajoutez le votre

 

Aucun commentaire actuellement. Laissez le votre !

Retour
Haut
de page