C’est la plus grande course de ski alpinisme et elle se déroule tous les ans pendant 4 jours à Arêches-Beaufort. Antoine a suivi ces coureurs hors-normes malgré une météo capricieuse cette année.

Il est 7h, le top départ est donné au Planay.

C’est parti pour 4 jours de course et plus de 10 000m de dénivelé positif.

L’italienne Katia Tomatis prend la tête de la course chez les filles avec sa co-équipière Axelle Mollaret.

Quand en plus c’est sur fond de Mont Blanc… 

De longues montées attendent les 500 coureurs  inscrits.

Les jambes sont mises à rude épreuve avant d’entamer la descente.

Ascension de la pointe de la Grande Combe à 2175m. A proximité du domaine skiable et pourtant si sauvage.

Des descentes full-speed avec des chaussures en carbone et des skis de 65mm au patin…

Le vent a travaillé la neige et a formé des plaques friables. A cause du risque d’avalanches, les itinéraires les plus alpins ne seront pas empruntés cette année.

François D’Haene est viticulteur et ultra trailer. Il a remporté l’Ultra Trail du Mont Blanc à 3 reprises. 

Depuis plusieurs années, il fait équipe avec Alexis Traub sur la Pierra Menta et passe maintenant l’hiver à Arêches.

Le temps se gâte… mais les étapes restent toujours aussi longues.

Mathéo Jacquemoud, double vainqueur de la Pierra Menta a arrêté la compétition l’année dernière mais fait équipe pour le plaisir avec son papa.

Sur l’aire d’arrivée, l’ambiance est au rendez-vous pour accueillir les coureurs. 

Accordéon, cloches et génépi distribué par le « Docteur de la Médecine »

Certains jouent la gagne mais pour la plupart des équipes, l’important est de finir. Après 4 jours de course, la glycémie est au plus bas mais on se donne déjà rendez-vous pour l’année prochaine !