Comme chaque saison, la station de Val Thorens investit dans la modernisation de ses remontées mécaniques afin d’améliorer leurs performances et le confort des skieurs. Cette hiver 2016-2017, les skieurs pourront profiter de deux nouveaux télésièges débrayables 6 places sur deux secteurs convoités du domaine skiable : Boismint  et Stade.

TSD 6 Boismint

Anciennement à 4 places, le télésiège de Boismint vient d’être remplacé par un nouveau télésiège débrayable 6 places. Situé en contre-bas de la station (secteur Boismint), sa gare de départ est voisine à celle du télésiège Moutière. Ce nouveau télésiège permet d’embarquer à 2081 m d’altitude et d’atteindre 2671 m d’altitude avec une vitesse de 5,5 m/seconde. Composé de 15 pylônes, il offre un bien meilleur débit que l’ancien télésiège grâce à une capacité de 3000 skieurs/heure. Au sommet, il s’ouvre sur 3 pistes (2 rouges et 1 bleue) longues et particulièrement ludiques. Son axe légèrement différent du précédent permet de profiter des premiers rayons du soleil !

Pas encore ouvert lors de ma venue le 26 novembre, je n’ai pas pu tester l’efficacité de ce nouveau télésiège mais je me suis rattrapée avec celui du Stade !

 

TSD 6 Stade

Sur le secteur de Péclet, un autre télésiège débrayable 6 places vient d’être installé. Le télésiège « Le Stade » remplace les téléskis Roc et Stades mis en service respectivement en 1974 et 1982. La gare de départ se situe au rond point des pistes, à 2283 m d’altitude. S’imposant fièrement, cette gare profite d’un bâtiment spacieux aux lignes modernes. Composée de 20 pylônes et 17 sièges, cette remontée permet un accès rapide au sommet puisque, lui aussi, bénéficie d’une vitesse de 5,5 m/seconde et d’une capacité de 3000 personne/heure. Son arrivée à 2763 m d’altitude, située plus en amont que l’ancien Téléski Stades, donne accès à la piste Lac Blanc et aux stades de compétitions, mais également à une nouvelle piste rouge « Croissant », qui permet un retour skis aux pieds pour les résidents du haut de la station. Pour la petite histoire, cette nomination fait référence aux débuts de la station et du téléski “Croissant”.
Confortable, fluide et moderne, j’ai eu la chance de tester ce nouveau télésiège et d’apprécier amplement la vue depuis mon siège : fraîchement ouvert depuis seulement quelques heures, le télésiège s’est arrêté pendant un bon quart d’heure, sûrement dû  aux derniers réglages techniques !