Êtes-vous plutôt ski ou snowboard ? Depuis quelques années, le snowboard perd de son attractivité. Pourtant les stations n’abandonnent pas les adeptes de la planche à ski et proposent régulièrement des activités attrayantes. Un collectif Easy Snowboard s’est même constitué pour promouvoir cette pratique. Nous les avons rencontrés à l’ouverture des 2 Alpes.

On ne pouvait pas les rater. À 3200 mètres sur le glacier des 2 Alpes, une quinzaine de marques de snowboard plantait la tente à l’occasion du premier week-end de ski de la région. Du pur bonheur pour les aficionados de la glisse… ou du moins pour les snowboarders (on peut dire aussi nivoplanchistes). De la planche à tous les stands, en veux-tu, en voilà.

En échange d’une carte d’identité, permis de conduire ou téléphone portable, il était possible d’emprunter différentes planches de qualité. Il n’y avait plus qu’à répondre à la fatidique question “goofy ou regular” avant de se lancer. Traduire simplement par “je te mets le pied droit (goofy) vers l’avant ou le pied gauche (regular)” ?

Créer une vraie culture snow

Au-delà du serrage de vis obligatoire pour toutes planches, la question de l’attrait du snowboard se fait sentir. Au stand suivant, je rencontre William. La particularité de son activité ? Il fait partie d’un collectif international, Easy Snowboard, qui se développe depuis 1 ans autour de deux axes. Avant tout “créer une vraie culture snow” et aussi proposer de bons rapports qualité-prix sur le matériel. Pour William, le ski freestyle est un des principaux concurrents à la glisse snowboard.

Son collègue me montre une des 11 planches proposées. Un peu particulière dans la forme, les quarts sont ondulés. L’idée est d’obtenir une meilleure accroche en cas de neige dure. Gommer les chutes en snowboard permettrait d’être de nouveau attractif. En tous cas, quel que soit le choix de votre planche, n’hésitez pas à faire quelques échauffements avant de vous lancer !